Glaformenaturellement

Un site utilisant unblog.fr

13 janvier 2014

Le saviez vous ? suite…

Classé dans : Santé — glaformenaturellement @ 17 h 37 min

Végétarien, végétalien, crudivore, macrobiote…quel est selon vous le meilleur des régimes?

Et bien tout dépend de votre organisme, de votre morphologie, de votre groupe sanguin, de vos antécédents…par exemple les  groupes « o » ont un besoin hyper développé en protéines animales ( à l’inverse des groupe « A » ) et digèreront très difficilement les produits laitiers et les céréales. Tandis qu’une jeune femme frêle qui augmenterait sa consommation en fruits et légumes favorisera une frilosité et une sensibilité extrême aux infections respiratoires en hiver.

Nous sommes donc tous différents par rapport à l’alimentation, mon conseil est d’écouter votre corps…il sera votre meilleur guide…et votre naturopathe préféré aussi!

Alimentation chimique ou naturel?

Nous sommes tous « énergie »…un noyau, des protons, des neutrons et des électrons qui gravitent autour et qui vibrent à différentes fréquences. Les aliments chimiques ne transmettent pas ou peu leur énergie car ils n’en ont quasiment pas. Seuls, les aliments naturels et non modifiés peuvent nous fournir cette énergie et aider nos cellules à se reconstruire. De plus ,une cuisson trop longue, à température trop élevée peut modifier la vibration des aliments et leur potentiel énergétique et donc les rendre moins « puissants ». Mangez vivant le plus possible. Pensez aux herbes fraîches, aux graines germées, aux fruits et légumes frais et crus (avec modération si vous souffrez de troubles digestifs). Pensez aussi aux jeunes pousses que vous pouvez cultiver vous-même.

Mon truc : une mini jardinière composée de ciboulette, persil, coriandre, basilic,menthe sur mon balcon.

 

Le jus d’orange : ami ou ennemi?

Vers 17h30, il reste votre ami et n’ayez pas peur de la teneur en vitamine C…à mon avis, vu les traitements reçus, il ne doit plus rester grand chose! à moins que vous n’ayez pressé des oranges d’une extrême fraicheur.

A jeun, le matin, c’est une autre histoire…En effet, les glucides du petit déjeuner nécessitent l’action d’une enzyme pour être digérés correctement. Si un jus d’orange ou de tomate ou un fruit nature a été ingéré avant le repas comprenant des farineux, le Ph de la bouche descend trop bas et empêchent l’action de cette enzyme et donc bloque la digestion.

Si vous ne pouvez pas vous en passer, préférez donc boire votre jus au milieu ou à la vers la fin de votre repas. Mais pour ma part, je vous conseille de l’oublier au petit déjeuner (et pendant les autres repas), trop acide, inhibiteur de digestion et le boire plutôt entre les repas vers 16 ou 17h.

Du sport pour améliorer votre mémoire?

L’exercice physique augmente l’afflux du sang vers le cerveau, qui apporte plus d’oxygène et de nutriments aux cellules . Il agirait également sur la sécrétion d’une hormone, jouant un rôle fondamental dans l’entretien, la multiplication et la communication des neurones. Il n’ y a donc qu’un pas pour étendre ses bienfaits au combat contre le stress et la dépression. Ajouter un air de musique (celle qui vous fait du bien!) et une séance de méditation par jour. La méditation utilise une partie du cerveau, le cortex préfrontal gauche qui est le siège des émotions positives et booste le système immunitaire. Alors ne vous privez pas de ces gestes simples.

 

 

 

11 janvier 2014

Le saviez-vous?

Classé dans : Santé — glaformenaturellement @ 17 h 59 min

Pourquoi ne pas partager avec vous ces quelques informations que je glane par-ci par là, au fil de ma formation et de mes lectures spécialisées. Prenez le temps de lire ces lignes, faites votre propre opinion et puis ensuite faites en ce que vous voulez, mais vous ne pourrez plus dire : « on ne m’avait pas prévenu »

Le grignotage ou non stop-alimentaire, par injection « répétée » de glucose dans le plasma 6 à 10 fois par jour (en plus des arrivées normales de glucose aux repas), sollicite de façon quasi non stop les cellules du pancréas va induire un diabète de type 1 ou insulinodépendant.

Les glucides farineux, féculents et même le saccharose ( sucre en morceaux) ingérés modérément en fin de repas ne sont pas nuisibles (en terme d’acidité mais cela reste du sucre…).

La graine de soja contient de grandes quantités de toxines naturelles, inhibent la digestion des protéines et provoquent des troubles gastriques, et bloque l’absorption des minéraux essentiels. Le soja se consomme de préférence fermenté (natto, miso ou sauce soja), éventuellement sous forme condensée comme le tofu ou le fromage de soja ( l ‘absorption des nutriments sera toutefois difficile) mais avec modération.

Le miel est un aliment très riche en nutriments : sucres divers, vitamines, minéraux et oligo-éléments. D’un point de vue thérapeutique, le miel est excellent contre les affections aigües des voies respiratoires. Mais sa consistance sirupeuse stoppe ou freine la digestion des aliments avec lesquels il est ingéré. Sans rentrer plus dans les détails, le miel est excellent ingéré seul mais peut être nocif si il est ingéré pendant un repas.

Voilà, c’est tout pour l’instant mais j’en ai encore des tas sous mon chapeau et je vous les réserve pour un prochain article.

 

22 février 2013

Etes vous déminéralisés?

Classé dans : Santé — glaformenaturellement @ 18 h 18 min

Bien sûr, j’imagine que vous vous posez chaque jour cette question…:-)  Pas facile d’ y répondre le matin devant sa glace…comment cela se traduit il? quel est la conséquence d’un manque de minéraux et métaux, mais tout d’abord, qu’est ce qu’ un minéral ?

Minéraux, oligo-éléments…

On utilise en général le terme d’oligo-éléments, éléments chimiques inférieurs à 1mg/kg, pour désigner les nutriments, les minéraux ou métaux nécessaires en quantité très faible à la survie de l’organisme. Ils jouent un rôle structurale (os, tissus…), il rentre dans le métabolisme des aliments, ils renforcent les défenses immunitaires. Ils peuvent cependant être toxiques si présents en trop grande quantité dans l’organisme.

Calcium :

Il intervient dans la formation des os et des dents. Il peut aussi avoir un rôle dans la coagulation sanguine et la contraction des muscles notamment le cœur. Il est le métal le plus abondant dans le corps. Son métabolisme est lié à la vitamine D (elle favorise son absorption et sa fixation).

En plus des produits laitiers, on le trouve dans les amandes, pistaches, dattes, persil, cacao, algue. C’est sous la forme végétal qu’il est le plus assimilable.

Malheureusement, le calcium présent dans les eaux en bouteille, n’est pas bio-disponible pour l’organisme c’est à dire qu’il n’est pas utilisé, il risque donc d’encrasser la tuyauterie, et peut entraîner des  calculs rénaux. Si vous êtes sujets aux lithiases, préférez  donc des eaux faiblement minéralisés .

Astuce : le vinaigre de cidre bio aide à fixer le calcium. 1 cuillère a café 2* par jour pendant repas dilué dans jus de pomme bio. Cure 1 à 2 semaine sur 1 ou 2 mois.

Magnésium :

Nous en avons tous entendu parlé ou pris en supplémentation, il entre dans le métabolisme du calcium, dans la perméabilité de la membrane…mais c’est surtout la nourriture, le carburant de la cellule nerveuse. Il est souvent prescrit en cas de troubles nerveux, spasmophilie, tétanie…Vous savez, quand votre paupière clignote de façon involontaire, et bien c’est un signe de carence en magnésium.

On le retrouve dans le pain complet, riz complet, chocolat noir, amandes, bananes.

D’autres éléments sont également indispensables à notre organisme, le fer, le fluor, l’iode, le manganèse, le lithium…mais je ne peux pas tout développer ici.

Pourquoi sommes nous en carences?

Première constatation, notre alimentation déséquilibrée induit un faible apport en minéraux, d’ailleurs il en est de même pour les vitamines, les acides gras essentiels, les acides aminés…Honnêtement, avez vous l’impression de manger sainement au moins 5 jours par semaine? je veux dire par là, les 5 fruits et légumes par jour, les bonnes huiles, les bonnes eaux, les bonnes céréales…je vous invite à relire mon article concernant les bonnes habitudes alimentaires…!!

Deuxième constatation, La qualité des aliments ( pesticides, terres appauvries en minéraux), le stockage (chaleur, durée, contamination avec d’autres produits),le mode de cuisson (micro-ondes, cocotte minute, poêle..), tous ces gestes au quotidien qui altèrent la qualité nutritionnelle.

Troisième constatation, la déminéralisation peut venir de l’intérieur, de votre organisme lui même! Et si, ah le traître…Et bien, en général, nous sommes tous plus ou moins acidifiés. et si notre organisme a tendance à fabriquer des acides (et ne les élimine pas), il va compenser  en puissant dans nos »bases », c’est à dire vos sels…de calcium par exemple.

Equilibre acido-basique

Pour faire court, notre organisme a besoin de maintenir un taux de Ph au environ de 7, et pour cela il va équilibrer l’acidité (produite pas l’organisme et apportée par l’alimentation) et l’alcalinité . Mais notre tendance est de fabriquer de l’acidité, surtout le matin. Donc, soit nous sommes un survital et nous éliminons ces acides comme un champion, soit nous avons moins de chance, nous n’éliminons pas l’acidité et notre corps doit alcaliniser en compensant et donc  en puissant dans nos réserves minérales, si,si!

Comment savoir si vous êtes acidifiés ou en acidose? tout d’abord, demandez à votre pharmacien des bandelettes urinaires (environ 12€ les 25), et tester votre urine le matin ( seconde miction) ,avant le repas du midi et celui du soir. Sur plusieurs jours. Vous pouvez être à 6 le matin et 7,5 le soir, dans ce cas, tout va bien. Si par exemple, vous êtes à 4,5 le matin et 5 le soir, alors là c’est plus problématique…

Symptôme ou risque

En géneral, une personne acidifiée est surtout dévitalisée, fatiguée,pâle, avec des douleurs articulaires,sensible aux maladies ORL, sujet à peau sèche,mycose, névralgique, insomniaque, avec une fragilité osseuse et risque d’ostéoporose, arthrose, rhumatisme…La liste est bien plus longue…

Alors que faire?

Il existe des solutions mais le retour à la normale est très long, cela peut prendre des mois voir des années. Rééquilibrage alimentaire, bain alcalin, oxygénation, et parfois nutrithérapie peuvent venir à bout de notre acidité.

Si vous pensez être dans ce cas, contactez moi et nous verrons ensemble quelle mesure est la plus adaptée ; Vous pouvez m’envoyez un message en privé sur facebook ou sur g.badon@club-internet.fr. Je me ferai un plaisir d’y répondre.

A bientôt

20 février 2013

Test beauté : Huile de Ricin

Classé dans : Santé,Test — glaformenaturellement @ 12 h 43 min

Bonjour,

Un sujet plus léger aujourd’hui, et oui ,il en faut! Quoi que si vous avez lu mon blog d’hier ( oui, je sais pas facile à suivre , après relecture, je le trouve aussi brouillon :-( , mon mari est aussi de cet avis ), vous avez vu que mon image qui se reflète dans mon miroir est aussi le reflet de mon énergie vitale. Si ce que je vois me plaît, alors je vais m’accepter et m’aimer, je vais avancer vers moi, me motiver et me redonner de la vitalité. Quand j’aurai fait ce travail sur moi, je pourrai alors aimer, accepter l’autre, avancer vers lui et lui offrir ma vitalité. On ne peut pas donner ce que l’on ne possède pas…l’amour des autres passe d’abord par l’amour de soi…

Bref, revenons à notre bien-être beauté. Sollicitée par plusieurs personnes pour trouver une solution économique et naturelle à l’entretien de votre peau et de vos cheveux, j’ai effectué quelques tests avec l’huile de Ricin et je vous en délivre ici les résultats !

Sur les cheveux

Connue pour fortifier les ongles, les cheveux et les cils, elle rentre facilement dans les compositions comme l’huile démaquillante, shampooing, soins pour mains…Elle est intéressante pour les cheveux secs, fourchus et favoriserait la pousse ( difficile à tester in vivo..).

J’ai donc procédé avant mon shampoing, à une onction sur cheveux humides, de mes pointes. Cette huile est visqueuse , je trouve que dans ce cas, c’est assez pratique car on évite ainsi d’en mettre sur les racines. J’ai ensuite enroulé ma tête d’un serviette humide et chaude , qui refroidit malheureusement vite, donc lorsque j’ai ressenti la sensation de froid, j’ai remouillé ma serviette d’eau chaude. Si vous savez comment obtenir une serviette chaude et qui le reste, je suis preneuse !!!!!

J’ai ensuite lavé mes cheveux, et déjà, je les ai sentis un peu plus ‘lourd’ mais pas gras, ce qui est une bonne chose. Je les ai laissés sécher à l’air libre. En général, je dois les sécher au sèche-cheveux pour leur donner un aspect volumineux. Une fois sec, ils sont donc moins plats que d’habitude, encore un peu secs au toucher, mais disons pas ‘pailleux’…je pense donc renouveler l’opération…

Test beauté : Huile de Ricin dans Santé snapshot_20130220_21-300x225

Pour vous donner une idée du résultat : un léger volume, cheveu légèrement ondulé ( avec un soin classique, ils sont soyeux mais plats, et c’est chimique bien sûr!).

Important : j’ai appliqué l’huile avant le shampoing pour bien nourrir le cheveux. En faisant un test après le shampoing, mes cheveux restaient alourdis par les restes d’huile et gras. Certes ils étaient super doux mais l’aspect n’était pas très réjouissant…

Sur la peau :

J’ai introduit l’huile de Ricin dans la composition de mon huile démaquillante. Encore ici, son coté visqueux est intéressant, puisque mélangée à de l’huile d’abricot et huile de noix de Brésil ( ou macadamia), elle rend le soin moins fluide. Ces huiles sont enrichissantes pour la peau et pénètrent bien.

A part égal, mélangez ses 3 huiles, puis appliquez sur la peau et les yeux sans danger. Attention, vous pouvez mettre une goute d’huile essentielle de géranium ou bois de rose, mais dans ce cas, oubliez les yeux, ça pique!!!!

Pour les mains : je n’ai pas encore testé ce mode d’application, j’y viendrai…

Voilà, si vous êtes concernées comme moi par des cheveux secs ou une peau sèche, cette huile peut être votre alliée. Vous la trouvez sur le site http://www.aroma-zone.com

Bonne journée!

 

 

19 février 2013

Energie vitale

Classé dans : Santé — glaformenaturellement @ 11 h 21 min

Ce matin, au lever, j’étais en forme!! Ce qui ne m’était pas arrivé depuis plusieurs jours. Et puis, le soleil aidant, les câlins de ma fille, une bonne nuit de sommeil réparateur…l’ énergie est revenue.

Mais en fait, c’est quoi cette énergie…d’où vient elle? physique, morale…je n’ai pas toutes les réponses et je pense qu’un blog ne suffirait pas à développer toutes les caractéristiques.

ENERGIE VITALE

L’énergie vitale ou vitalisme est aussi connue sous d’autres noms, Le prâna des hindous, le chi des chinois, fluide, énergie divine, magnétisme animal….

Il y a bien sûr l’énergie de l’âme, celle qui nous fait avancer , qui nous aide à nous lever le matin, à nous ouvrir aux autres. Il y a l’énergie physico-chimique, qui est en fait une transformation des nutriments que nous ingurgitons et qui va être utilisée par nos cellules, nos muscles, nos organes pour accomplir les tâches quotidiennes et vitales : respirer, manger, bouger , éliminer, penser..

Celle dont je veux vous parler, c’est un peu un mélange des 2. Physique, c’est l’état du système nerveux et des glandes endocrines par rapport à la masse des surcharges et perméabilité emonctorielle. En clair, c’est votre capacité à utiliser au mieux, ce que vous mangez, buvez, votre sommeil, votre respiration, vos activités. Je dis les 2 car elle dépend aussi de votre état de stress, de votre envie à positiver ou à ruminer.

Il est effectivement intéressant de se poser la question suivante : est ce que je déprime parce que mon énergie vitale est faible ( du coup mon corps est ‘malade’) ou est ce à l’inverse, mon énergie vitale qui est en baisse et donc mon moral l’est aussi. Qui a fait l’ œuf, qui a fait la poule?? Sans vous donner la réponse, je crois que l’un ne va pas sans l’autre et qu’il faudra de toute façon réagir et travailler aussi bien sur le corps que sur l’esprit.

SI JE SUIS MALADE..

Je ne sais pas comment vous réagissez quand vous êtes malades. Dans mon cas, j’attrape une bonne fièvre avec vertige, je me couche et me repose, me soigne bien sûr, mais le repos est primordial. Mais je traîne, mange à peine, déprime, j’ai perdu mon ‘énergie’…puis quand j’en ai assez de cet état de larve (si mon état physique me le permet), je me lève, prends une bonne douche, me prépare comme si je me rendais au travail (habit, maquillage,coiffage..). Mon visage, dans la glace, n’est plus celui de quelqu’un qui a perdu son peps , et je revois la lumière, ce que je vois me plaît et mon corps me le rend, je vais mieux dans les heures qui suivent ( même si je tousse ou suis encore un peu fiévreuse..).

Que s’est il passé? ai je décidé moi même que mon énergie devait revenir? est elle partie d’ailleurs? et bien non…elle était là, elle avait délaissée mes fonctions disons » secondaires » (digestion, musculaires, intellectuelles..) pour se consacrer à la lutte en activant ma fonction immunitaire et mes fonctions vitales ( respiration, circulation, élimination, assimilation). Il y a eu déséquilibre entre mes différentes fonctions. En me levant, j’ai tout de même rappelé à mon corps que j’étais en vie (je l’ai remercié) mais que mon énergie pouvait à nouveau diffuser dans tout mon être.

Tout mon corps s’est mobilisé pour anéantir ce virus et mon énergie vitale en était l’ impulsion, le général des armées.

Avons nous tous cette énergie?

Et bien, nous sommes tous différents et même sur ce point. Il n’ y a qu’a regarder autour de nous, certains ne sont jamais malades (ou peu), d’autres peuvent prendre une carte d’abonnement chez leur médecin .

En général, les enfants ont une vitalité énorme, ce sont des sur-vitaux. C’est pour cela qu’un enfant malade va faire une fièvre à 40° et le lendemain va courir à nouveau. Sa grande énergie réagit vite, en puissance, d’où une fièvre élevée mais  d’une efficacité redoutable. D’ailleurs, c’est pour cela qu’il ne faut pas s’affoler lors de température excessive car son corps lutte, la chaleur tue les microbes. Bien sûr, si il est dans un état anormal et que la fièvre ne baisse pas , consultez! attention, cela ne veut pas dire que tous les enfants réagissent de la même façon. Certains peuvent être plus faibles, déminéralisés, souvent par une alimentation non adaptée ( j’y reviendrai dans un prochain article);

Les personnes âgées sont des sous-vitaux : ils éliminent moins bien, font peu de fièvre, les maladies ne ‘sortent pas’, elles sont profondes, continues, lésionnelles et souvent irréversibles. Cette énergie a été consommée et peu renouvelée. Au cours de notre vie, nous brûlons la vie et notre vitalisme de façon insidieuse. Nous sommes peu malades, nous mangeons n’importe quoi, nous n’écoutons pas notre corps, nous vivons à 100 à l’heure. Et puis, un jour il dit ‘stop’ et c’est trop tard.. Ce que nous faisons aujourd’hui et que notre corps semble encaisser, nous le paierons plus tard…et l’addition peut être salée.

Je suis un peu alarmiste mais je souhaite vous faire comprendre que c’est maintenant qu’il faut réagir. Il est toujours temps de ménager sa vitalité. Bien sûr, nous ne savons pas de quoi demain sera fait, mais cela vaut peut être le coup d’épargner un peu, au cas où vous vivriez encore quelques belles années. Vous le faîtes avec votre argent? alors pourquoi pas avec votre énergie? il ne s’agit pas de se priver mais de mieux utiliser cette énergie.

La vie est courte, le monde est plein de richesses, pour les découvrir, il faut du temps, de l’argent mais aussi de l’énergie , de l’envie.

 

14 février 2013

Mauvais temps…moral en berne, quelles solutions?

Classé dans : Bien être / Beauté,Santé — glaformenaturellement @ 22 h 36 min

Comme je le disais dans l’article précédent, le manque de soleil joue sur le moral. La moitié de la France déprime, réagissons…

Après avoir pris connaissance des quelques lectures bien être, je vous propose d’autres techniques :

Techniques d’ hydrothérapie

C’est bien beau, de lire, mais il faut aussi penser à détendre son corps (déjà fait en partie lors de la méditation), mais ce corps qui a froid, qui se noue, se crispe et peut être tombe malade, mérite toute notre attention.

Chaud ..

Le bain chaud, est une bonne solution, et c’est si simple…Il réchauffe, mais en plus il détend (libération du diencéphale, gestion du stress). Il agit aussi sur la douleur, qui est une stase de l’énergie du sang, il faut drainer les humeurs, et le bain s’en charge très bien. Il aide également au drainage du foie, des reins, des poumons par élimination par la peau. Il rééquilibre votre acidité.

Bain alcalin : Vous pouvez rajouter du gros sel ( 10 cuillères à soupe) dans un bain à un température de 39/40 °c pendant 40 minutes 1 fois par semaine. Sortez et emmitouflez vous pour continuer à transpirer…et laisser les humeurs se stabiliser. Je vous conseille également un bain sans sel 1 fois par semaine.

ou froid?

Pour les plus courageux, je vous conseille aussi les bains de siège froids, après la douche ou le bain (pas après le bain alcalin). Il suffit de mettre dans une bassine de l’eau fraiche, s’y asseoir jusqu’au pubis et rester quelques minutes (pas plus de 10 minutes), selon ce que vous supportez ou votre énergie. a ne pas faire si vous êtres trop fatigués. N’ayez jamais froid, donc couvrez bien, les pieds et le reste du corps. Vous drainerez ainsi les liquides organiques. en sortant, frottez vos reins avec une serviette un peu rêche pour activer encore, et si vous en avez, appliquez une goutte de huile essentielle de pin sur les reins (bas du dos).

Plantes relaxantes

Mélisse, Passiflore, Valériane, Romarin (en herbe pas en huiles essentielles!) Mauve, ces plantes , parmi d’autres, sont sédatives et relaxantes. Vous pouvez les trouver en tisane, pour le soir par exemple, accompagnées de verveine ou tilleul. attention, loin des repas, sinon efficacité médiocre.

Je vous conseille en gélules, en teinture mère ou EPS (plus difficile à trouver, mais demander à votre pharmacien).

En huiles essentielles, vous pouvez recourir à la diffusion d’huiles comme l’orange (ou autre agrume), la lavande, le petit grain bigaradier, ylang ylang..1/2 heure le matin et 1/2 heure le soir, dans les pièces à vivre.

Sur le plexus solaire et le long de la colonne vertébrale , appliquer un mélange de camomille, bois de rose et ravintsara. ( 10 gouttes chacune + 50 gouttes huile d’abricot, par exemple). Il existe un tas de synergies intéressantes, à vous de voir laquelle vous convient le mieux.

Attention, l’homéopathie prive les huiles de leur énergie...alors c’est soit l’un soit l’autre…

Bougez vous…!!!!

On ne le dira jamais assez, le sport est bon pour le corps mais aussi pour l’esprit. Bon, par ce temps, pas évident mais même un peu de gym le matin, du yoga, du chi-gong, tai chi, natation…tout ce qui fait appel au souffle et qui débride un peu ce corps tout mou…apprenez à souffler par le ventre.

Sortez!

Et respirez…la maladie déteste l’oxygène…fort de cela, mettez le bout de votre nez dehors, et respirez, fort…préférez donc les espaces sains. Marchez après votre repas, digérez au grand air.

 

Voilà mes conseils, mais bien sûr, si vous avez vraiment le moral au plus bas, un soucis qui vous paraît insurmontable, n’hésitez pas à en parler , faites vous aider, parfois par un professionnel, c’est aussi cela le lâcher prise, accepter que l’on est pas seul à supporter le poids de la vie…posez vos bagages.

Ecoutez votre corps…

 

2 janvier 2013

Mes bonnes résolutions alimentaires…

Classé dans : Bien être / Beauté,Santé — glaformenaturellement @ 21 h 30 min

Après avoir prodigué quelques préceptes philosophiques et pour  compléter l’adage : un esprit sain dans un corps sain, je vous propose de bien démarrer l’année avec quelques astuces et conseils alimentaires.

Vous avez certainement  tous fini 2012 en fêtant dignement cette fin d’année, en buvant, mangeant et peu dormis.

Dodo ?

Si vous avez la chance, comme moi, d’avoir quelques jours de congés, vous pourrez rattraper les heures de sommeil perdues ; Le sommeil est le seul remède à la fatigue. Nous accumulons une dette de fatigue suivant notre besoin journalier. Par exemple, si nous avons besoin de 8 heures par nuit, et que nous dormons 6 heures, alors nous manquons de 2 heures. Si le lendemain, nous dormons 8heures, nous avons toujours 2heures de retard…etc..

Conseil : dormez, dormez et dormez!!! si possible couchez vous tôt au moins une fois cette semaine (vers 22h!)

Vous pouvez appliquer ce conseil toutes les semaines, en plus, dormir agit sur le moral!

Les cycles ne sont pas les mêmes entre 22 et 4h que ceux entre 2 et 10h du matin. Les premiers étant plus réparateurs. Nous sommes programmés pour dormir entre 22h et 7h. Comme pour le reste, d’ailleurs (alimentation, activités sportives et intellectuelles…).

◊◊◊◊◊◊◊◊

Miam miam ?

Vous aurez compris l’importance que j’attache à l’alimentation car c’est le carburant de votre corps. Le carburant est transformé en énergie, en nutriments et peut être stocké.

Il doit être de bonne qualité pour fournir suffisamment d’ énergie, les nutriments doivent être assimilés correctement ( sans barrière, prendre le bon chemin), ils doivent être variés et nombreux. Si les routes sont encombrées, le flux ne circule pas. Certains organes sont alors mal irrigués, mal approvisionnés, leurs cellules se renouvellent peu et c’est la maladie. Je résume mais c’est un peu le lien entre votre alimentation et votre état de santé.

Nos carences nous rendent donc plus faibles et plus perméables aux agents infectieux. Si nous sommes bien protégés, l’ennemi aura plus de mal à pénétrer la forteresse qu’est notre corps.

Nos carences :

Carence d’apport : malnutrition, régime, pauvreté des sols, raffinage, cuisson..

Carence d’absorption : mauvaise absorption au niveau de l’intestin grêle, flore bactérienne détériorée par antibiotiques.

Carence d’utilisation : accumulation de métaux lourds et toxines par les végétaux et animaux (viandes..)

Carence par fuite minérale : un déséquilibre acido-basique

Conseils alimentaires:

  • Beurre frais (riche en vitamines) le matin sur pain complet (riche en fibre) et thé vert (riche en antioxydant)
  • Des fruits à 11h et 17h : entre les repas, pour ne pas perturber la digestion. Évitez le matin, car trop acide et donc un peu trop virulent pour un estomac qui à jeuné et évacué son excès d’acidité pendant la nuit. Si vous devez prendre un fruit pendant le repas, je vous conseille alors en début de repas ou cuit (compote).
  • Légumes crus et variés plutôt le midi, en fonction de votre tolérance. (Si vous êtes sujets aux ballonnements, préférez la « version cuite »). La cuisson altère la plupart des vitamines et certains minéraux, donc cru et bien lavé, le légume est plus riche en nutriments et moins dénaturé. Bien sûr, accompagnés les d’une bonne cuillère à soupe d’huile d’olive, colza, noix, noisette, arachide (huile vierge et première pression)…et pourquoi pas quelques graines germées ou graines de lin ou tournesol (entre autres) et des aromates le + bio et le + frais (ail,ciboulette, persil, estragon, menthe..)
  • Légumes cuits  et variés midi et soir. A volonté. pas trop cuits. Préférez la vapeur car les nutriments partent dans l’eau de cuisson, et la cuisson en poêle peut être nocive si trop prolongée.
  • Protéines variés, œufs, viande (plutôt blanche), poisson
  • Céréales complètes ou semi complètes (si ballonnements)
  • Apport de magnésium sous forme de gélules et vitamine C pour tous les jours et tout le monde!!

Gardez à l’esprit que ceci est la base d’une alimentation équilibrée et hypotoxique. Il n’est pas question de régimes, d’allergies ou d’intolérances.

Si vous souhaitez un conseil personnalisé, contactez moi!!!  : g.badon@club-internet.fr

◊◊◊◊◊◊◊◊

Mon dernier conseil : Faites vous PLAISIR!! si le plaisir n’y est pas, alors votre corps n’assimilera pas correctement . De la couleur, une bonne odeur , un entourage sain et votre cerveau secrète de bonnes hormones . Évitez le stress pendant le repas, la pause repas, c’est sacrée, alors on ne parle pas boulot!!!

 Gé!

 

 

 

 

 

3 novembre 2012

On dirait que l’hiver arrive…enfin presque!

Classé dans : Santé — glaformenaturellement @ 22 h 02 min

La neige nous a déjà rendus visite, alors que le mois d’octobre n’avait pas encore dit son dernier mot..et puis, aujourd’hui, 3 novembre, soleil radieux et une quinzaine de degrés…c’est à n’y plus rien comprendre! Et, je vous entends d’ici, avec ce temps, comment voulez vous que nous ne tombions pas malades?

A croire, que rhume, grippe, bronchite, angine et autres infections sont une fatalité…ah, oui, j’oubliais la fameuse gastro, beurk!!

C’est facile pour moi, qui ignore ce qu’est une gastro, et qui a du attraper une mini grippe, il y a 5 ans et une bronchite durant ma dernière grossesse! (et  il y a donc 3 ans)

Il y a quelques jours j’expliquais à des amis qu’il s’agissait d’une hygiène de vie et ils ont…rigolé. Ok, on était sur le chemin d’un fast-food…mais hygiène de vie ne veut pas dire restriction et ascète

Je vais donc tenter de vous donner quelques conseils simples à suivre et tenter de vous expliquer pourquoi ça marche…

 

 

Pourquoi tombons nous malade?

 

 

Un microbe est dans les parages : virus, bactéries, champignons…bref, nous passons par là, et boum il se jette sur nous.

Jusque là, rien de nouveau ; Mais, pourquoi nous  et pas le voisin? Il a certainement un système immunitaire plus développé que le nôtre.

Alors, il nous dira  » Je ne sais pas, je ne fais rien de particulier… » je suis une force de la nature…en attendant, nous usons nos fonds de culottes pendant d’interminables heures chez le médecin, confiné dans une salle d’attente remplie de microbes en tout genre, et dans notre état, nous en reprenons une petite dose.

Le médecin prescrit des antibiotiques, des anti inflammatoires, antidouleurs.., nous nous rétablissons et puis c’est la rechute!!

 » Ben, cette grippe, elle est féroce , j’arrive pas à m’en débarrasser et en plus j’ai le rhube.. l’année prochaine, je me vaccine » …Ecoutez moi ou plutôt, lisez moi d’abord.

Savez vous que nous possédons plusieurs organes lymphoïdes, dont la rate, le thymus, les amygdales (certains disent que l’appendice en serait !?).

Certains d’entre nous n’ont plus d’amygdales et le thymus s’endort vers l’age de 7ans , ce qui réduit la quantité de lymphocytes ou globules blancs, facteurs de l’immunité ( souvenez vous dans » il était une fois la vie », les petites navettes blanches).

Et puis, d’autres facteurs interviennent dans la stimulation ou l’affaiblissement du système immunitaire.

Le stress, le tabac, la sédentarité ,la pollution, une mauvaise alimentation, riche en sucre raffinée ou blanc, pauvre en fruits et légumes, en bonne graisse (végétale), en poissons, la fatigue , les médicaments à foison , les antibiotiques et les vaccins contribuent à une baisse des défenses immunitaires. ( le débat sur les vaccins n’aura pas lieu ici, chacun est libre, pas de jugements ni d’incitations, je ne suis juste pas fan de celui contre la grippe pour une population jeune et en bonne santé!)

Vous l’aurez compris, une alimentation saine et variée, la plus naturelle possible, le repos, la détente, l’activité physique, le plein air et quelques gestes simples peuvent vous aider à passer un hiver plus doux.

 

L’ alimentation : notre premier allié

 

  • Goji, ginseng, vitamines C et D …pour booster les défenses : Plusieurs études prouvent leur efficacité, mais plusieurs démontrent le contraire. Difficile de se faire une opinion parmi tout ce qui se dit. Mon avis, la vitamine C à haute dose (1000 mg par jour minimum) agit entre autres sur la fatigue et le stress , 2 ennemis du système immunitaire, donc cela ne peut qu’être bénéfique pour l’organisme ( a compléter avec cure de magnésium, c’est le duo gagnant).
  • Ail, oignon, échalotes, persil, ciboulette..et de façon général toutes herbes aromatiques les plus fraîches possibles, condiments aident à lutter contre les microbes. Le soir, en infusion, thym, romarin, lavande,sureau….variez les plaisirs.  Fruits, légumes, plantes..sont riches en nutriments, dont certains ont un rôle essentiel dans le combat antivirales et antibactériens ( vitamines B, zinc, cuivre, fer…).
  • Echinacée, propolis, gelée royale,miel, leur efficacité n’est pas prouvée en préventif mais aident à lutter pendant l’infection.
  •  Lait, sucre : très peu d’études prouvent le lien entre une consommation élevée de sucre et de lait et un risque d’attraper le rhume ou la grippe. Cependant, l’abus de sucre empêche ou diminue l’absorption des nutriments. Il en est de même pour le lait qui modifie la porosité intestinale           ( l’intestin laisse donc passer de « mauvaises substances » et c’est ainsi que nos amies gastro, diarrhées font leur apparition). Je vous laisse deviner les conséquences. En cas de rhume, les graisses du lait entretiennent le mucus ( l’ excès de sucre est également transformé en graisse….)

 

Des gestes préventifs

 

  • Les probiotiques (en complément avec prébiotiques), micro organismes, régénèrent la flore intestinale et agissent sur le système immunitaire. Je conseille une cure pendant tout l’hiver , a raison de 21 jours par mois. J’insiste sur leur importance surtout en cas de prise d’antibiotiques : les antibiotiques détruisent, entre autres, les bactéries intestinales, nécessaires à notre organisme. Les probiotiques permettent de réimplanter cette flore. Je pense qu’un intestin sain et bien « fleuri » combat pas mal d’infections.
  •  Il se pourrait que l’exercice ait aussi un effet direct sur l’immunité. En améliorant la circulation sanguine, les diverses substances du système immunitaire circulent plus facilement dans le corps. Cette bonne circulation est indispensable pour prévenir l’infection d’une plaie, par exemple. De plus, on a observé que certaines composantes immunitaires sont stimulées par l’activité physique. Par contre, une activité intensive et surdosée pourrait entraîner une infections des voies respiratoires supérieures.
  • Mes gestes préférés : Aérer votre intérieur le matin et le plus souvent possible. Diffuser les huiles comme eucalyptus,pin, citron, orange, lavande .. (éviter la présence d’enfants en bas âge, mais diffuser dans leur chambre au moins 10 minutes par jour). En cas de début d’infections, déposer une goutte de ravintsara, eucalyptus radié (globulus si infections des bronches) dans le creux des bras, poignets, poitrine et dos ( plutôt en dilution avec une huile végétale). Même ma fille de 2 ans y a droit, les huiles citées ci -dessus sont inoffensives (attention, si vous utilisez origan : jamais sur la peau, préferez en gélule ou 1 goutte dans le bain).
  • Cure de probiotiques, magnésium et vitamine C. Si début de mal de gorge : gélule de thym..en quelques heures, la douleur passe. Pour les enfants, eau florale de thym à linalol en spray ( www.aroma-zone.com, )

Voilà, vous en savez un peu plus. J’espère que vous êtes arrivés au bout de cet article, que je m’efforce de rendre clair et compréhensible.

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires, afin de savoir si mes articles sont intéressants, lisibles, clairs… ou le contraire!! Si vous souhaitez plus de renseignements, ou partager votre expérience, je suis à votre écoute!

Bonne soirée et bon week end et surtout bon hiver!

Géraldine Badon, conseillère en nutrition

 

29 août 2012

Mes huiles essentielles, un pur bonheur!

Classé dans : Bien être / Beauté,Santé — glaformenaturellement @ 15 h 19 min

Il y a encore quelques années, je pensais que les huiles essentielles étaient uniquement utilisées pour le massage , pour des raisons tactiles, olfactives …et marketing!!  C’est en surfant sur le net, que j’ai découvert ma première amie : Tea tree, et puis plus tard, sont arrivées lavande, ravintsara, eucalyptus, estragon, menthe poivrée, camomille…et la famille ne cesse de s’agrandir.

Qu’est ce qu ‘une essence de plante ou huile essentielle (HE)?

Pour faire simple, c’est la fraction odorante extraite des végétaux . Elle est très concentrée en principes actifs. En général, quelques gouttes suffisent..

Parfois coûteuses (pour exemple, 7 tonnes de mélisse pour obtenir 1 kg d ‘HE, d’où un prix très élevé), elles se révelent d’une efficacité redoutable dans de nombreux cas , grâce à leur action :

  • Antibactérienne, antivirale
  • Antiseptique, antiparasitaire
  • Relaxante
  • Tonifiante
  • Anti-inflammatoire
  • Expectorante et mucolytique

Et plus encore!

Personnellement, je les  utilise quasiment tous les jours, que cela soit dans ma salle de bain ( dans mes shampoings, crème) , dans ma cuisine (détergent ou recettes..), dans ma trousse de secours ….

 

Précautions d’emploi des HE

Aussi puissantes soient elles, on imagine bien qu’elles peuvent être également toxiques si mal employées. Eviter l’application pure (diluer avec une huile végetale) car certaines peuvent être agressives pour la peau ou allergisantes. Eviter d’appliquer en général sur les bébés, femmes enceintes et pour certaines , les enfants. Ne pas les diluer dans l’eau. Ne pas mettre en contact avec les yeux (si c’est le cas, nettoyer avec une huile végétale HV..).

 

Stressée, anxieuse…mais pas à cours d’idées!

Je pourrais écrire des dizaine d’articles concernant les huiles essentielles : je vais donc commencer par ce qui me préoccupe en ce moment : le stress et l’anxiété!! vaste sujet…

Plusieurs huiles peuvent m’aider dans mon combat à gérer mon anxiété (due à l’approche d’un examen) .Il ne s’agit pas d’un stress de surmenage ou d’une déprime (dans ce cas, d’autres méthodes peuvent venir compléter l’aromathérapie comme la relaxation, méditation, psychothérapie ou phytothérapie).

Camomille romaine ou nobleChamaemelum nobile-

Elle est 100 % efficace contre les troubles nerveux , les démangeaisons, les allergies, les douleurs. Peut être utilisée en cutanée ,pure (oui, je sais j’avais dit éviter pure mais peu de risque avec Camomille, tester avant ou mettre qq gouttes d’une huile végétale de votre choix)

Sur la peau : Appliquer 3 ou 4 gouttes pures sur le plexus solaire, la face interne des poignets, la voûte plantaire et le long de la colonne vertébrale.

Lavande officinale ou vraie -Lavandula officinalis ou angustifola-

Egalement reconnue pour son action apaisante et sédative.

Sur la peau : 2 gouttes pures sur le plexus solaire avant le coucher. Ou 2 gouttes sur les tempes, 3 ou 4 fois par jour.

A respirer : 2 gouttes sur la face interne des poignets et respirer 3 ou 4 fois par jour

EstragonArtemisia dracunlus-

En diffusion, elle stimule les facultés mentales ( super pour réviser). Sédative, elle peut être utilisée après le repas, si en plus vous souffrez de ballonnements…et dans vos vinaigrettes si vous n’avez pas d’estragon frais (délicieux..).

A avaler : 2 gouttes sur un sucre ou comprimé neutre avant le coucher. Peut être mélanger en part égale avec la camomille et huile d’abricot*. Utiliser le mélange en mettant 4 gouttes sous la langue.

Sur la peau : 4 gouttes du mélange sur le plexus solaire ou face interne des poignets et respirer.

* : 10 gouttes HE camomille, 10 gouttes HE estragon (ou basilic), 70 goutes HV abricot ; facultatif :10 gouttes de bois de rose, odeur calmante.

Action d’urgence

Les huiles sont efficaces en soin express d’urgence.La pénétration est ultra rapide : en 1 minute au coeur et renvoyé instantanément dans l’organisme (par application cutanée ). C’est pour cette raison, que je privilégie les applications cutanées, surtout au plis du coude, poignets, sternum.

Leur action peut être complétée avec la phytothérapie, en infusion, le soir, si difficultés d’endormissement ( Valériane, passiflore, mélisse, romarin..).

Les fleurs de Bach -Rescue Remedy- sont également d’un grand réconfort.

A bientôt, pour d’autres aventures huileuses..

Géraldine Badon

 

 

16 août 2012

Journée fruit

Classé dans : Santé — glaformenaturellement @ 22 h 37 min

Depuis quelques jours, mes vacances riment avec apéro, soirées entre amis, pique nique, barbecue, glaces, chips….mmmhhh! moi, j’adooooooore!

Celui qui n’a pas apprécié, c’est mon corps…et il me l’a fait savoir cette nuit..Déja quelques signes de mécontentement, en gonflant un peu mon ventre, en ralentissant mon transit intestinal  et pour finir une sensation de trop pleins, à la limite de l’indigestion ; nuit très agitée donc.

J’ai donc dégainé mon arme favorite pour limiter les dégats : la monodiète

Des fruits, des fruits, et quelques légumes…et beaucoup de volonté

Les bienfaits sont nombreux :

  • mis au repos du métabolisme digestif
  • purification du tube digestif
  • régularisation du transit intestinal
  • drainage des toxines et surcharge pondérale…

Il existe de nombreuses formes de monodiètes, de durée et périodicité variable.

Celle que j’ai testé aujourd’hui est une des plus simples à appliquer. Le concept :

Consommer des fruits de saisons crus et cuits, toutes les 2 heures , sur toute la journée. Pour le soir, possibilité de varier avec des légumes cuits. Boire de l’eau ou des tisanes.

Quand, pendant combien de temps

 

L’avantage de cette monodiète est qu’elle peut être appliquée sur 1 journée seulement. L’idéal étant 1jour/semaine, comme le lundi (après un week end plus chargé..) et cela toute l’année dans un but préventif. Vous pouvez adopter d’autres monodiètes comme la cure de riz ou céréales (je l’aime bien aussi car variée) en période froide, la cure de pommes cuites (jamais testée)..vous trouverez enormément d’infos sur le net. Attention, reprendre une alimentation progressive le lendemain (pas de viande rouge, limiter les fromages et fruits crus).

En pratique

Facile, car elle ne dure qu’une journée (même si demain, je vais éviter la viande et le fromage), j’ai alterné nectarines, abricot et melon. J’ai pris un gaspacho de tomates le soir et des concombres (oups, il étaint crus!). Evidemment, pas évident quand le reste de la famille mange normalement et qu’il dégaine à 16h un paquet de craquinette au chocolat!!

Je n’ai pas ressenti de fringales et pas de fatigue. Mon ventre reprend petit à petit sa forme initiale , mon transit est accéléré (en plus,les nectarines sont légérement diurétiques, donc c’est tout bénef ;-) ). Je la déconseille cependant en cas diarrhée.

Voilà, sur ces bons conseils, je vais avaler mon gramme de vitamine C, finir ma soirée tranquille, et à mon avis la nuit va être bonne.

Et oui, I’m fruiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit!

12
 

La Vie est belle avec le mo... |
Racinecelest |
Lesjardinsdiroisederochefort |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Etresoimeme
| Acneconseils
| Que faire contre l'eja...